Traverser l’Europe via les routes Eurovélos 11 et 6

Pour revenir à Nantes après 10 mois de voyage nous avions 2 options à partir de la Turquie :

1 – le soleil et la Méditerranée, un peu de montagnes aussi, en passant par la Grèce, la Croatie, l’Italie… Un trajet plébicité par 50% des membres de Cyclomatmax, adeptes de baignades, d’huile d’olive et de paysages grandioses

2 – le patrimoine et le Danube, en suivant la plus connue des routes européennes à vélo réputée comme facile et majoritairement plate. Cette seconde proposition étant soutenue par le reste de la team, ayant bien conscience que l’option 1 ferait mal aux jambes et aux oreilles (à force d’entendre râler sa partenaire)

D’obscures raisons (une histoire de lei roumains à changer et de Finlandais rencontrés en Iran) nous firent choisir l’option 2. Mais avec une petit variante histoire de satisfaire les envies d’huile d’olive et de mer méditerranée.

Au lieu de commencer l’eurovélo 6 en Roumanie, nous l’avons attrapé à Belgrade, capitale serbe. Et pour rejoindre la Serbie, nous avons suivi l’eurovélo 11 à partir du nord de la Grèce, à Kavala. Résumé de ce parcours :

– 231km en Grèce + 190 km en Macédoine + 789 km en Serbie + 455 km en Hongrie+ 419 km en Autriche + 650 km Allemagne + il nous restera une centaine en Suisse et 1200 en France. La question est : Va-t-on arriver à temps pour le 25 juin, ce qui laissera à Max une semaine avant la reprise du boulot (et oui, chez cyclomatmax on quitte son boulot 3 jours avant de partir et on le reprend 7 jours après être rentrés) ??

Toutes les photos de Grèce et Macédoine

Toutes les photos de Serbie et de Hongrie

L’avantage majeur de ce parcours (selon Max) : Pas besoin de gps ni de carte avec cet itinéraire (enfin, surtout le 6) très bien balisé. Pour le 11, pas de panneaux signalétiques mais en suivant les villes indiquées sur le site eurovélo, on s’en tire pas mal.

L’avantage majeur de ce parcours (selon Mat) : Pouvoir écouter des heures de podcast en regardant se rétrécir le Danube…

Le point négatif (pour Max) : Beaucoup, beaucoup de cyclos d’un jour ou de plusieurs mois sur cette route qui longent le Danube. On finit par devenir associables et c’est à peine si on se dit bonjour mutuellement.

le point négatif (pour Mat) : Peu, très peu de rencontres comparé à l’Asie, l’Iran ou la Turquie. Heureusement nous passons tout de même de super moments avec notamment Marc et Esteban, deux copains suisses partis rouler jusqu’en Australie, Mirka rencontré en Serbie, Christina et Clemens un couple finlandais-allemand rencontré en Iran et qui nous a hébergé à Vienne, un groupe d’animateurs qui nous laisse dormir dans des tentes marabout et qui nous offre repas et petit dej, et plusieurs familles à vélo.

Bon, il faut bien l’avouer, ça sent le retour… Et finalement cet itinéraire se révèle parfait pour se rapprocher en douceur de Nantes. Les paysages sont très beaux, particulièrement la partie autrichienne du Danube et les jolies petites villes allemandes.

On retrouve camping, supermarchés et offices du tourisme (pour être plus précis, campings chers en Autriche, supermarchés avec des tablettes milka et ritter sport à 1€, oui madame, et offices du tourisme qui ne disposent pas de cartes de l’eurovélo, sauf en Hongrie).

Côté route, y a pas à dire, c’est nickel (pistes en voie propres et petites routes de campagne) pour la partie allemande et autrichienne de l’eurovélo 6, c’est pas mal (bonne ignalétique, parfois chemins champs difficilement praticables surtout quand il pleut) en Hongrie et Serbie, toujours sur l’EV6. En Serbie, Macédoine et Grèce, nous n’avons jamais vu les panneaux de la route 11 mais il y a toujours une petite route de campagne qui longe la nationnale donc assez simple. Et sur ces deux trajets, nous avons toujours trouvé de petits endroits sympas pour planter la tente sans que personne ne nous dise quelque chose, que ce soit chosedans des champs en Macédoine ou Serbie, le long du Danube en Autriche ou Allemagne.

On profite tranquillement des derniers kilomètres, qui sont comme un sas de décompression de ces mois passés à rouler en Asie qui nous ont tant marqués. Une piste d’atterrissage de centaines de kilomètres vers notre quotidien.

Une observation fine de nos itinéraires depuis la Grèce fait apparaître une diminution constante et progressive de nos kilométrages quotidiens proportionnellement inverse à notre consommation de bière et de chocolat.

😱 Va-t-on y arriver ? 😱

Serbie – Hongrie – les photos !

789 km en Serbie + 455 km en Hongrie = 20 jours à rouler le long de l’Eurovélo 11 puis le 6, et à visiter leurs capitales, Belgrade et Budapest.

On a aimé le raki serbe et les bains hongrois ; on a ralé contre la pluie serbe et les kilomètres dans les herbes hautes hongroises ; on a changé pour la quatrième fois la roue arrière de Max et fêté le 28 ème anniversaire de Mat.

Continuer à lire … « Serbie – Hongrie – les photos ! »

11 mois d’apéro en Eurasie, comme un petit goût de reviens-y

Vous prenez quoi en apéro ? Pour nous ce sera quelques bouteilles de BeerLao, un verre de vin maison iranien et pas mal de gorgées d’alcool de riz (ou de pomme de terre). À la louche. Car pendant 11 mois sur 2 continents différents nous avons eu l’occasion de gouter plusieurs spécialités locales. Pour répondre aux attentes de l’un de nos plus grand fan (qui souhaitait aussi un article sur les toilettes, on ne sait pas si nous satisferons toutes ses demandes), voici un tour d’horizon de nos apéros marquants du voyage. 🍻🍷🍸🍹🍵

Continuer à lire … « 11 mois d’apéro en Eurasie, comme un petit goût de reviens-y »

Retour prévu le 25 juin !

Le 3 juillet dernier, nous avons quitté Nantes, nos amis, la famille, nos boulots, notre appart pour aller vagabonder sur les routes d’Europe et d’Asie. On a roulé, pris le bateau, le train, le bus, l’avion, et dans à peine 2 mois la boucle sera bouclée. Mais après 12 mois et 15000 km à vélo, dans quel état allez vous nous retrouver ?

Continuer à lire … « Retour prévu le 25 juin ! »

Parenthèse turque

Parce qu’on a choisi de passer un mois en Iran et qu’on a (pour le moment 😉) prévu de rentrer fin juin, nous n’avons passé que 10 jours en Turquie. Une petite pause entre l’Asie et l’Europe avec un trajet déterminé au pif et à la dernière minute. Une belle, sucrée et chouette parenthèse.

Continuer à lire … « Parenthèse turque »

Tout sauf la traversée du désert

En Iran, il y avait un itinéraire que l’on voulait absolument faire car conseillé par plusieurs cyclos : Isfahan-Yazd par le désert. On avait donc préparé un stock de nourriture (et d’eau) pour une autonomie de plusieurs jours et on s’attendait à n’avoir comme compagnie que les grains de sable et nos deux vélos. Et bien finalement, on a pris le thé sur un capot de Peugeot 405, on a mangé des brochettes de poulet dans un caravansérail abandonné, on a discuté géologie avec un prof d’université et on a dansé, évidemment.

Continuer à lire … « Tout sauf la traversée du désert »

La tuile (ou pourquoi nous ne nous arrêterons jamais à Firuzkhu)

MatMax, [20.03.17 21:47]

Pour commencer, l’Iran est incroyable et ses habitants encore plus (son gouvernement, moins 🙁). Ce qui nous est arrivé ces derniers jours n’aurait jamais été imaginable dans un autre pays.

Ce 17 mars, après un petit-dèj de pain sans levain (nan barbarani), Continuer à lire … « La tuile (ou pourquoi nous ne nous arrêterons jamais à Firuzkhu) »

La Thaïlande ou l’Asie en mode EASY

« Et si on se faisait quelques semaines en Thaïlande à vélo entre potes ? » On ne s’était jusqu’à présent jamais posé cette question, mais on y a tout de même répondu ce mois-ci. En mettant 7 mois à nous rendre dans le pays et en trouvant les copains sur place. Et si vous non plus, vous ne vous l’étiez jamais posée, on vous y incite vivement !

Continuer à lire … « La Thaïlande ou l’Asie en mode EASY »

Vous avez votre visa pour l’Iran ?

Presque ! Car ça y est, nous nous sommes enfin décidés sur la destination de notre vol à partir de Bangkok : l’Iran. Ce qui nous a convaincus, ce sont surtout les dizaines de cyclo rencontrés, tous unanimes sur cette destination du Moyen-Orient : paysages, hospitalité incroyable, culture…

Continuer à lire … « Vous avez votre visa pour l’Iran ? »

Dans les montagnes du Cambodge

Qui a dit que le Cambodge était plat ? (Réponse : beaucoup de cyclos) Nous prouvons le contraire avec un très chouette itinéraire de 8 jours à la découverte des montagnes des Cardamomes au sud-ouest du pays. Continuer à lire … « Dans les montagnes du Cambodge »

Cyclomatmax a testé : dormir dans une pagode bouddhiste

Et pas qu’une seule fois ! C’est même notre principale technique pour dormir au Cambodge, lorsque nous ne sommes ni en guesthouse ni chez un warmshower. Car il y peu de guesthouse hors des grosses villes et faire du camping vraiment sauvage au Cambodge est très risqué du fait de mines antipersonnel encore présentes un peu partout dans le pays, restes de l’époque des khmères rouges. Nous avons donc passé plusieurs nuits dans des monastères (Vat en khmère) et à chaque fois c’est une amiance bien particulière. On vous raconte.

Continuer à lire … « Cyclomatmax a testé : dormir dans une pagode bouddhiste »

Laos du nord au sud, «Sabaïdiiii !!»

Première fois du voyage que nous aurons traversé un pays de sa frontière nord jusqu’à celle la plus au sud, et entièrement à la force de nos mollets. Coup de chance, c’est tombé sur le Laos et nous le découvrirons avec beaucoup de plaisir pendant 36 jours.

Continuer à lire … « Laos du nord au sud, «Sabaïdiiii !!» »